angélique

 

   POIRIER Angélique

 

 

 

 

http://galerie-angelique.fr/

angelique5

 

Mes premiers souvenirs de peinture naïve sont les tableaux aux couleurs tendres illustrés de petites maisons entourées de grosses fleurs d’Ivan RABUZIN, peintre naïf croate.

Depuis j’ai toujours aimé le style naïf qui dépeint des instants de la vie de tous les jours : Des jeux d’enfants, des oiseaux, un baiser, l’amour, la tristesse, un marché, un anniversaire, un ruisseau, une montagne, la mer… Dans de petites ou grandes histoires au sein d’un monde poétique, imaginaire, fantastique, loufoque ou humoristique.angelique4

 
J’ai acquis quelques notions de dessin en suivant des cours du soir mais les circonstances m’ont contrainte à interrompre cet apprentissage.

angelique3Aussi j’ai brûlé sans regret mes premiers tableaux qui n’étaient pas à la hauteur de mes attentes, jusqu’à ce que je me tourne définitivement vers la peinture naïve. Cela s’est fait vers 2007 quand j’ai compris qu’il était préférable que je peigne comme je ressens le monde et non comme il paraît être.

Ce fut une véritable renaissance qui m’a amenée à pratiquer le naïf et non plus seulement l’admirer. Depuis, tous les jours et pour chaque tableau, j’apprends quelque chose de nouveau. Malgré les apparences c’est un art difficile qui demande beaucoup de travail, de patience et de persévérance, mais qui au bout du chemin apporte beaucoup de satisfaction.poirier5

poirier4